Accueil  |  Le CRECN  |  Offre d'emploi  |  Le territoire  |  Projet en cours  |  Par notre propre énergie  |  Thématiques  |  Publications  |  Devenez membre
Énergie

L’énergie est un élément capable de produire un mouvement une chaleur ou une lumière. Pour tout ce qu’entreprend un être humain, il aura besoin d’énergie. Ainsi, trouver des sources d’énergie utilisables est devenu une préoccupation importante pour les humains.


Il apprivoisera plusieurs sources énergétiques contenues dans la nature pour remplacer l’énergie humaine. Il doit donc transformer cette énergie pour lui faire faire le mouvement, la chaleur ou la lumière désiré et doit la transporter et la stocker. Les sources d’énergie sont variables et certaines sont épuisables (comme le bois qui ne peut bruler plusieurs fois) alors que d’autres demeurent inchangées malgré un nombre infini d’utilisation (comme le vent). C’est donc la quête de l’Homme de s’approvisionner en énergie et il cherchera l’énergie qui est la plus productive, la plus malléable et à moindre coût. Depuis l’industrialisation, il est apparu que la source énergétique qui correspondait le mieux à ces critères était les combustibles fossiles.

Au Québec, nous avons souvent l’impression que la question énergétique, particulièrement celle des combustibles fossiles, nous affecte moins puisque nous sommes de grands producteurs d’hydroélectricité. Pour cause, l’hydroélectricité est nettement moins polluante que l’énergie produite avec des combustible fossiles et moins risquée que celle produite avec le nucléaire. Par ailleurs, nous nous trompons en croyant que les autres formes d’énergie ne nous concernent guère. Si une majorité des résidences sont alimentées en hydroélectricité, il ne s’agit pas de l’ensemble de notre consommation énergétique. Le Québec est un grand producteur d’énergie hydroélectrique, mais il est aussi un grand acheteur de pétrole. En effet, 39% de l’énergie utilisée dans la province provient de l’hydroélectricité et 38% provient des produits pétroliers énergétiques alors que les 20% restant se divisent entre la biomasse, le gaz naturel et, à moindre mesure, le nucléaire, le charbon et l’éolien. Les Québécois consomment donc autant d’énergie hydroélectrique que pétrolière et pourtant ne possèdent pratiquement aucune réserve de pétrole. Cette situation nous rend donc vulnérables aux fluctuations des prix, surtout en considérant que notre mode de vie est grandement orienté sur l’utilisation du pétrole, entre autre pour le déplacement.
Consommation d'énergie primaire par source au Québec (2007)

© Statistique Canada 2009, HydroQuébec 2008, MRNF 2009


Qu’en est-il présentement? Les ressources de pétrole s’épuisent, tous les grands puits mondiaux ont atteint leur pic de production et les coûts d’extraction des nouveaux puits sont de plus en plus élevés. Les prix du pétrole et de l’énergie pétrolière sont donc condamnés à augmenter considérablement au cours des prochaines années. Les répercussions au Québec seront plus qu’importantes puisque tout le pétrole dont nous dépendons énergétiquement est importé et il s’agit de plus du tiers de notre consommation en énergie. Avec une hausse effrénée des coûts, la population n’aura d’autre choix que de se tourner vers d’autres sources d’énergie. Pour une nouvelle orientation énergétique, nous avons tout avantage à choisir des sources énergétiques renouvelables. Bien que moins utilisées, à l’exception de l’hydroélectricité ici, les énergies renouvelables peuvent s’avérer être une bonne source énergétique durable à l’opposé des gaz, par exemple, qui sont très efficaces, mais limités en quantité.


Le CRECN participe à la campagne les Rendez-vous de l’énergie pour avoir plus d’information à ce sujet, consultez la section projets du CRECN ou le site www.rdvenergie.qc.ca