Accueil  |  Le CRECN  |  Le territoire  |  Projets  |  Thématiques  |  Publications  |  Devenez membre
Quoi de neuf?

Préservons la pointe de Moisie: un bilan positif

(2017-09-25)

Sept-Îles, le 25 septembre 2017 – Le CRECN a surpassé les objectifs visés par le premier volet du projet de restauration des milieux naturels de la pointe de Moisie, qui s’est conclu par la plantation de près de 55 000 plants d’élyme des sables et d’ammophiles à ligule courte. En tout, c’est une superficie d’environ 5 000 m2 qui a été couverte, avec l’addition de la végétation présente initialement. Si quelques cas de vandalisme ont été répertoriés, la population a surtout démontré une grande sympathie à l’égard du projet.


Une vision originale, un décompte pas banal

Les activités de plantation se sont inscrites au programme d’animation scolaire offert à une dizaine d’écoles primaires, ce qui a permis la rencontre de 298 élèves. Une activité de nettoyage a regroupé une dizaine de bénévoles, dans le cadre du Grand nettoyage des rivages canadiens, pour une récolte de déchets chiffrée à +/- 250 kg. Quatre poubelles ont été installées par la Ville de Sept-Îles pour encourager la gestion des déchets et le recyclage. Quatre barrières d’ensablement s’ajoutent aux efforts de restauration du trait naturel des dunes, qui se végétaliseront avec le temps. Pour la protection des habitats écosensibles, une signalisation a été posée pour identifier le site de nidification des sternes arctique et pierregarin, la zone de reproduction du capelan ainsi que l’aire de repos d’oiseaux marins. Un circuit multi-usager a été mis en place par des balises numérotées et deux panneaux ont été posés pour l’illustrer. Deux randonnées estivales de découverte en plein air ont été offertes à la population. En somme, les résultats dépassent vivement les objectifs initiaux.


À propos du projet « Préservons la pointe de Moisie »

La pointe de Moisie est un site aux caractéristiques biologiques, géologiques et historiques exceptionnelles. En tout, 175 espèces d’oiseaux y ont été observées, dont certaines à statut précaire. Complexe dunaire situé à l’embouchure d’une importante rivière à saumon, ses plages représentent de précieuses frayères à capelan. Lieu de rassemblement innu, anciennes forges, village de pêcheurs et base militaire se sont succédés et ont contribué à forger le patrimoine culturel du site. Toutefois, dans les dernières décennies, celui-ci a été impacté par une forte occupation illégale, jusqu’en 2012 et par la circulation des véhicules hors route (VHR). D’une valeur de près de 300 000 $, le projet comprend plusieurs volets pour la restauration et la préservation des habitats naturels. Notamment, la plantation de quelque 100 000 plants d’élymes des sables, la pose de barrières d’ensablement, des activités de plantation avec des groupes scolaires et des bénévoles, des ateliers de sensibilisation et de concertation, la signalisation de zones écosensibles ainsi que le balisage de sentiers. Plusieurs de ces activés sont réalisés en collaboration avec le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe, partenaire technique du projet. Grâce à la participation de plusieurs centaines d’élèves et de bénévoles, Préservons la pointe de Moisie fera rayonner l’engagement citoyen ! Ce projet est rendu possible grâce à nos généreux partenaires, la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, le programme de financement communautaire ÉcoAction d’Environnement et Changement climatique Canada, la Fondation de la faune du Québec, la MRC de Sept-Rivières, la Ville de Sept-Îles, Mountain Equipment Co-op et Aluminerie Alouette.


À propos du CRECN

Le CRECN est un organisme à but non lucratif présent dans la région depuis maintenant 25 ans. Issu du milieu et autonome, il a le mandat de promouvoir la protection de l’environnement dans une perspective de développement durable et de défense de l’intérêt public. Le CRECN compte parmi ses réalisations de nombreux projets associés aux changements climatiques, à l’énergie, à la gestion des matières résiduelles, à la conservation des milieux naturels et à la gestion durable des ressources naturelles. Par son action, il favorise la prise en compte des préoccupations environnementales dans le développement régional. L’organisme est membre du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, ce qui lui confère une vision d’ensemble des enjeux de la province et lui permet d’inscrire son action régionale dans une perspective nationale.