Actions
Plan régional de conservation du garrot d'Islande

Le garrot d'Islande est l'espèce d'intérêt retenue pour l'élaboration d'un plan régional de conservation sur le territoire de la Côte-Nord.

 

Le garrot d'Islande est un canard arboricole, c'est-à-dire qu'il niche dans les cavités des arbres. La majorité de la population de l'Est de cette espèce effectue l’ensemble de son cycle vital au Québec allant de la vaste forêt boréale (aire de nidification) au long du littoral de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent (aire d'hivernage).

 

À des fins de reproduction, les garrots ont des besoins précis liés à son habitat. En effet, se nourrissant presque inclusivement d’invertébrés, le garrot d’Islande préconise les lacs sans poisson dû à la particularité de leur teneur et la richesse élevée en invertébrés qui y sont présents. Pour la nidification comme telle, le couple d’oiseaux a besoin d’une cavité dans un arbre ayant un stade de décomposition assez avancé.

 

Offrant plus de 1 300 kilomètres de littoral et une vaste superficie de complexe d'habitats servant à la nidification, l'espace vital de la population de l'Est de l'Amérique du Nord du garrot d'Islande se situe alors principalement sur le territoire de la Côte-Nord.

 

Les enjeux sur son habitat

Alberto Vilca

 

Plusieurs facteurs et intervenants peuvent induire divers impacts et menaces sur l’habitat de ce canard.L’exploitation forestière ainsi que l’ensemencement des lacs sans poisson représentent les menaces les plus préoccupantes. D’autres dangers, tels que les déversements d’hydrocarbures, la chasse et la contamination des sédiments sont également possibles. L’ensemble de ces enjeux se reflète d’ailleurs sur le territoire de la Côte-Nord. Au niveau forestier plus particulièrement, on parle notamment de perte d’habitat lors de la récolte de chicots et de l'ouverture du territoire, favorisant l'ensemencement des lacs.

 

Le garrot d'Islande, une espèce à surveiller

 

Face à ces enjeux, deux statuts de protection ont été octroyés à l'espèce. Au Québec, le garrot d'Islande est définit par un statut d'espèce vulnérable. Cette espèce détient également le statut d’espèce préoccupante telle que définie par le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

 

Le plan de conservation: un outil essentiel

 

Compte tenu de l’état de la situation actuelle de l’espèce dans la région et des menaces pouvant affecter son maintien, Environnement Côte-Nord a pour objectif la réalisation d’un plan de conservation pour la protection du garrot d'Islande sur le territoire régional, le tout échelonné sur deux ans.

 

En savoir plus

Fiche du projet

Fiche - Portrait de l'aire d'hivernage sur la Côte-Nord

 

 

Échéancier

Été 2021 à Automne 2022

 

Bailleurs de fonds

Fondation de la Faune du Québec, Société du Plan Nord, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Tables de gestion intégrée des ressources du territoire

 

Partenaires

Organismes de Bassins-Versants Haute-Côte-Nord, Manicouagan et Duplessis

 

 

Responsable du projet

Francis Hadzurik, chargé de dossier en conservation

fhadzurik@crecn.org