Accueil  |  Le CRECN  |  Le territoire  |  Projets  |  Thématiques  |  Publications  |  Devenez membre
Quoi de neuf?

Une première au Québec: Plus d'une centaine d'organisation s'engagent concrètement à participer à la réduction de la dépendance au pétrole

(2011-11-28)

Montréal, le 18 novembre 2011 – Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) et ses partenaires lancent aujourd’hui la Déclaration d’engagement pour une Stratégie de réduction de dépendance au pétrole. C’est M. Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ qui a donné le coup d’envoi, lors de l’évènement de clôture du Forum québécois sur l’énergie à Shawinigan. Il était accompagné pour l’occasion par cinq leaders représentant des organisations signataires de la déclaration, soit M. Yves Lavoie du Réseau des ingénieurs du Québec, M. Louis Roy de la CSN, Mme Claire Bolduc de Solidarité rurale, et de M. Martin Damphousse, maire de Varennes et représentant de l’UMQ. L’évènement se tient en présence de plus de 250 représentants des secteurs corporatif, institutionnel, gouvernemental et communautaire. Cette déclaration, qui compte déjà plus d’une centaine de signataires issus d’organisations de toutes les régions du Québec est la première démarche concrète de la société québécoise pour s’affranchir du pétrole.

Plus de 100 organisations de toutes les régions du Québec s’engagent :

• à réaliser annuellement d’ici 2020 des actions concrètes, dans le respect des réalités régionales, pour qu’ensemble elles puissent réduire significativement la dépendance au pétrole du Québec;
• à s’impliquer dans des initiatives communes visant l’éducation, la sensibilisation et la mobilisation des acteurs de leur milieu à l’égard des enjeux de production et de consommation de l’énergie ;
• à intervenir, avec leurs partenaires du milieu, auprès des différents paliers de gouvernement et des décideurs pour qu’ils adoptent et mettent en œuvre une stratégie globale et intégrée de réduction de la dépendance au pétrole ;
• à participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de cette stratégie, selon leur expertise et leur domaine d’activité ;
• à soutenir cette stratégie pour qu’elle constitue le fer de lance du Plan d'action québécois 2013-2020 sur les changements climatiques, et à s’assurer qu’elle comportera des cibles, des moyens et des échéanciers précis.

« Nous sommes plusieurs à espérer un virage significatif en faveur de la réduction de la dépendance au pétrole. Mais il ne suffit pas d’exiger le changement pour qu’il se réalise. Il faut être le changement que l’on souhaite et passer nous-mêmes à l’action. C’est le message que nous, signataires de la Déclaration, livrons aujourd’hui », lance Philippe Bourke, directeur général du RNCREQ.

« Les ingénieurs répondent présent face aux enjeux du développement énergétique du Québec, qui a tout ce qu’il faut pour devenir un joueur ultra-concurrentiel en matière de choix énergétiques, et ce, dans un contexte de développement durable » affirme le président du Réseau des ingénieurs du Québec, M. Yves Lavoie, ing.
« Une stratégie gagnante de réduction de la dépendance au pétrole devra nécessairement reposer sur l’action des municipalités. Elles ont la capacité d’intervenir sur le profil de la consommation énergétique du Québec à plusieurs niveaux, comme consommatrice, productrice, mais plus important encore, en tant que gestionnaire du territoire et du transport des collectivités », explique Martin Damphousse, Maire de la Ville de Varennes et représentant de l’Union des municipalités du Québec.

« Il est de la plus haute importance que l’on se préoccupe de notre avenir énergétique et que l’on se tourne vers d’autres énergies que le pétrole. Notre dépendance à celui-ci pourrait compromettre aussi l’avenir de la production industrielle au Québec », de soutenir le président de la CSN, Louis Roy.

« Pour Solidarité rurale du Québec, la réduction de notre dépendance au pétrole passe par la révision du fondement même de nos modèles de développement, par des changements profonds qui se situent bien au-delà d'un simple passage d'une forme d'énergie à une autre. Nous nous engageons à travailler à l'amorce de cette transition tout en respectant les capacités et les réalités des milieux. Ils font partie de la solution », conclut Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec.
Au cours des prochains mois, le RNCREQ et les 16 Conseils régionaux de l’environnement du Québec, qui sont à l’origine de cette initiative, vont poursuivre la mobilisation dans les régions afin d’accompagner et de réunir les acteurs du milieu pour que cette stratégie se planifie et prenne forme, pour que les engagements se réalisent et pour que l’on puisse obtenir les premiers résultats concrets.

Toutes les organisations sont invitées à s’engager dans la démarche. Le texte de la Déclaration et la liste des signataires sont disponibles en ligne.

Renseignements:
Leïla Copti, COPTICOM
Forum québécois sur l’énergie
514.661.6134
leilacopti@gmail.com