Accueil  |  Le CRECN  |  Le territoire  |  Projets  |  Thématiques  |  Publications  |  Devenez membre
Dans la région, Chaque goutte compte!

Plusieurs problèmes liés à l'eau se font ressentir à l'échelle planétaire. Sur la Côte-Nord, nous sommes favorisés car l’eau abonde et est facilement accessible. Il est essentiel de se rappeler qu'à ce privilège sont associés d’importantes responsabilités.


Le Canada est le deuxième plus grand consommateur d'eau potable derrière les Etats-Unis, une position des moins enviables. Un Québécois puise environ 400 litres d'eau potable quotidiennement (et selon notre sondage maison, un Nord-Côtier utiliserait plus de 600 litres d'eau chaque jour!). Ces statistiques contrastent avec les habitudes des Européens qui utilisent environ la moitié de notre consommation.

L'approvisionnement en eau potable coûte des millions de dollars si l'on inclus les usines de traitement, les systèmes d'aqueducs et d'égouts, sans oublier les contrôles de qualité et l'entretien. La facture est remise aux citoyens par l'intermédiaire des taxes municipales (±12% des budgets). Le gaspillage de l'eau potable ne fait qu'alourdir les coûts. L'eau a une grande valeur économique, écologique et sociale, on doit gérer adéquatement cette ressource pour le bien-être des générations actuelles et futures.

Une utilisation excessive de l'eau peut engendrer plusieurs problèmes tels, des abaissements de terrains, une dégradation des lieux de puisages et de rejets, une salaison de l'eau douce, etc. De plus, suite à une trop forte demande en eau potable, la qualité des traitements risque de diminuer et ainsi mener à des problèmes de salubrité qui entraîneront l’émission d’avis d’ébullition et de restrictions d’utilisation.

Il est facile de réduire de plus de moitié sa consommation d'eau potable. Sur la Côte-Nord, on peut projeter des économies de plus de 3M$ par année. Les Nord-Côtiers ont tout à gagner : un environnement plus sain, une eau de qualité, et de moindres dépenses pour leur communauté.